Oncle Georges

De Gai-Éros
Aller à : navigation, rechercher
Oncle Georges
Texte paru le 1998-09-29 par Étienne de ACA   Drapeau-ca.svg
Ce récit a été expédié par l'auteur pour sa publication sur l'archive


Fichier:Selfie31102014.jpg
Self-pic du 31-10-2014. Vous voulez être la vedette du jour? Envoyez-nous votre selfie par courriel
Cliquez ici pour voir tous les selfies
Essay.svg
Vous avez envie de participer à un récit, mais vous n'avez pas l'envie d'écrire beaucoup, faites avancer ces récits collaboratifs:

Vous voulez publier un nouveau texte, c'est facile, mais avant de commencer lisez Aide:Comment créer un texte.

Partie 1

Mes parents passaient leur hiver a Miami, Floride. j’étais le petit dernier de la famille, le petit AL (pour Alain). Mon frère aîné avais dix ans de plus que moi et ma soeur deux de plus, tous deux mariés et ayant déjà des enfants. Moi je venais d’avoir mes 17 ans. Je mesurais 5’10. 160 lbs. châtain foncé frisé, bien pour mon âge, normal, beau bonhomme que les filles me disaient, mais j’étais plutôt attiré vers les mecs, même si j’avais pas encore oser m’aventurer sur ce terrain, a mon âge, on est en érection pratiquement a la journée longue... j’avais beau me la masturbé 3 a 4 fois par jour, j’étais toujours prête pour une autre séance de masturbation, j’avais toujours les couilles bien pleines...

Mes parents étais partis fin novembre pour la Floride et moi je devais les rejoindre avec mon oncle, le plus jeune frère de ma mère, beau mâle de trente deux ans, bien bâti, 5, 12. 175 lbs. Musclé, torse légèrement velu. Et je peut vous dire, que quand il venais se baigner dans notre piscine, il avais tout un paquet entre les deux jambes... reconnu comme le Don Juan de la famille, célibataire style a fourré des filles a la pelle... c’était sa renommé, même si il étais toujours seul au réunion de famille. Il disais pourquoi s’encombrer d’une, quand tu peut en avoir des dizaines... quand ont veux et ou ont veux...

Il étais amateur de camping, il avais transformé sa camionnette, en style roulotte, tapis partout, lit superposé, lit double, salon/cuisinette... de quoi de super bien fais et il étais convenu que nous ferions le voyage vers la Floride dans sa camionnette... du 20 décembre au 10 janvier, pour passer les Fêtes en famille.. que nous coucherions deux soirs en route, car je n’avais pas mon permis de conduire... mon oncle voulais faire le trajet sue 3 jours...

Nous sommes parti au petites heures du matin. Le 20 décembre, par un matin glacial vers le soleil de Miami. Mon oncle super gentil, ont à jasé de tout et de rien, il essayais de savoir si j’avais une amie, je lui es dis oui. Mais rien e sérieux, il voulais savoir, si je la baissais et tout ce que nous faisions ensemble, il aimais jasé de sexe... un paquet de connerie pour satisfaire ces questions indiscrète et lui même m’a conté plusieurs de ses aventures...

Le premier soir nous sommes arrêter a un restaurant de camionneur pour y passer la nuit, après un bon souper et quelques bières, nous nous sommes couché, après avoir baisser le matelas, il m’étais impossible de dormir, j’avais un super bandage, ne m’étant pas masturbé de la journée, j’ai attendu que mon oncle dorme, je me suis levé en douceur et installé sur le siège avant de la camionnette, j’ai enlevé mes boxers que je me suis mis dans la face pour bien sentir ma bonne senteur de ma queue, jambes biens écartillées, les deux pieds dans la vitre avant de la camionnette, me fourrant mon doigt bien mouillé dans mon anus en chaleur et me masturbant mon beau gros 7 pouces bandé au maximum, la main bien mouillé de crachat, je me frottais mon beau gros gland. oui que c’est bon que je me disais a voix basse, après quelques minutes de bonne masturbation virile de la main droite et l’index de ma main gauche dans mon trou de cul, je gémissais déjà de satisfaction... ouinnnnnnn reniflant mes boxers...

J’étais sur le point d’éjaculé... quand... j’ai entendu...

— WOW.. a tu besoin d’aide...

J’ai arrêté sec, baissé mes boxers, pour caché ma queue bandé raide... et regardé Georges en pleine face, rouge de gêné et silencieux... il m’a dis

— Quel beau spectacle.. et quel beau corps... viens t’étendre sur le matelas,tu va être bien plus a ton aise...

— Mais mon oncle Georges.. voyons..

— Mon beau Alain, appelle moi pas ONCLE Georges.. après ce que je viens devoir.. appelle moi Georges...

— Dac Georges... que je lui répond...en lui souriant

Je viens pour remettre mes boxers...

— Non reste a poil... et viens sentir mes boxers a moi... tu va aimé bien plus que sentir les tiennes...

J’ai bien vu que lui aussi avais son super paquet entre les deux jambes. Super bombé... hummmmm

Aussitôt étendu. Il me pogne le tête et met ma face sur ce super beau paquet que je renifle et léché aussitôt... je lui baisse ses boxers et un super gros énorme 9 pouces me frappe en pleine face... sentant le vrai mâle, Mon oncle. plutôt Georges se relève et m’étend sur le dos... commence a me léché et mordillé les oreilles et viens vers ma bouche... et m'embrasse a pleines gueules, me raclant l’intérieur de la bouche en tout sens et j’ai même essayer de lui en faire autant... c’était mon premier baisser... il me suçais la langue avidement... merde que c’est bon... il a descendu a mes mamelons qu’il a grignoté de ses dents... léché mon nombril... descendu... sans touché ma queue, le long de mes jambes jusqu’à mes orteils, qu’il a aussi grignoté, léché... et remonté a mon 7 pouces gonflés a bloc... a léché mes deux belles couilles, se les es entrée les deux dans sa bouche chaude... remonté de long de ma queue et a léché et sucé mon gland qui étais gonflé. j’avais peur qu’il en éclate, tellement que c’était bon et a engouffré complètement mon 7 pouces dans sa bouche...

— Arrête je vais jouir.. que je lui cri... arrête...

Il a pas arrêter contraire. Il me la mangeais a fond et merde HAAAAAAAAAAAAAA je lui est donné mon beau jus de jeune mec, dans a bouche en plus de 5 grands spasmes... il a tout avalé.. et à continué a me sucé a fond... j’ai crié

— ARRÊTE... j’en peu plus... ARRÊTE... MERDE QUE C EST BON...

Il a laissé ma queue. Pour descende a mon entre cuisses... a léché mon cul... j’ai senti sa langue poussé dans mon anus... je sentais sa langue dans mon anus... il a même poussé son gros doigt dans mon cul. HOOO HOOO Il m'a fais retourné à 4 pattes. Et a poussé sous super gros 9 pouces sur l’entrée de mon cul...

— NON.. Georges tu va me défoncé.. fais pas ca SVP

— Chut... relaxe tu va aimer ca... fais moi confiance... relaxe...

J’ai essayé de relaxé... j’ai senti son gland me traversé...

— HAAAAAA ARRETE TU VA ME TUER...

— Chuttttt..

Et il a continué... ca me faisais mal... j’en avais les larmes au yeux... et il a continué...je me suis senti fendre en deux... après plusieurs minutes... je sentais presque plus la douleur... il a commencé a m’enculé doucement et ce fut pas long que j’étais bandé raide. de sentir sa queue en moi, frappé ma prostate, comme il disais dans une revue que j’avais lu... il m'enculais en vrai mâle de son super 9 pouces, bien a fond, dans un grognement incroyable, il à éjaculé en moi... j’ai senti sa queue se vidé en plusieurs spasmes... j’en est moi même éjaculé sur le matelas... il s’est retiré et à léché son sperme qui sortais de mon cul, ainsi que ma queue qui dégouttais encore... Nous nous somme étendu... et il m’a dis...

— Tu a aimer...

— Oui Georges. super

— Avais tu déjà joui autant avec une fille ou un gars...

— Tu sais.. c’est ma première fois... j’étais vierge Georges...

— Vraiment.. super ca... j’en eu ta virginité... tu va être obligé de lerefaire encore avec moi...

— Pourquoi pas. Et toi Georges.. qui est super macho.. c’était tu aussi bonqu’avec les filles...

— Alain, tu peut garder un secret... je suis aux hommes. Je suis gay... jen’es jamais baissé une seule fille...

— Super. comme moi. je crois que je suis gay, moi aussi.

— Dis, Alain.. tu dois me trouver vieux pour toi...

— NON, Georges contraire...

Et je l’es embrassé... a pleines bouches, comme il m’a vais fais

— Tu es su beau et jeune.. je en croyais pas pouvoir t’avoir un jour...

— Dis... rendu en Floride... je pourrais partagé ta chambre...

— Absolument...et nous ne sommes pas rendu... et je me suis endormi collé sur son beau corps...

Partie 2

Au petit matin, je me suis réveillé, bandé comme un cheval. ma queue collée sur les fesses de mon oncle, oupsss Georges, j’ai simplement glissé ma queue dans la chaleur de ses jambes velues, je faisais doucement un petit va et viens... comme il c’est réveillé et sans dire un mot, il s’est étendu sur son ventre, les jambes biens écartillées et de ses deux grandes mains ouvrant ses belles fesses velus, m’offrant son beau trou de cul poilu...

Je me suis positionné entre ses deux jambes et doucement poussé mon bau 7 pouces bandé raide dans son beau cul en chaleur... Oh oui en chaleur, serré et chaud, bien à fond, et fais comme lui hier soir, je l’es enculé a fond, très virilement... oui mon premier enculage... oh merde... OHHHHH en quelques minutes, je gémissais de satisfaction en lui remplissant le rectum de mon jus de mâle, en 5 grands jets consécutif... complètement en extase, je me suis croulé sur lui... lui disant..

— Merde que c’est bon Georges...

— Heureux de t’entendre dire ca... maintenant, lèche mon cul, pour nettoyé ton dégâts...

Je me suis penché et léché tout mon sperme qui coulais de son cul...et même continué a lui léché le cul... Oui.. le premier cul que je mangeais... suis descendu a ses belles grosses couilles et à son super beau gros 9 pouces, que j’ai sucé avidement, il m’a pris la tête entre ces deux grandes mains et me la poussé a fond dans la gorge, j’ai étouffé... même eu un mal de coeur... passé proche de vomir... et j’ai senti un jet de sperme dans ma bouche... sachant plus quoi faire... un deuxième long jet de sperme.. j’ai avalé vivement et un troisième et un quatrième jet de son abondant sperme... oh pas méchant du tout... j’ai continué a le sucé jusqu’à ce qu’il me donne un cinquième jet de son sperme de mâle.. qui a léché en râlant fortement... m’a pris la tête et embrassé à pleines gueules...

— Humm qu’il m’à dis. délicieux mon sperme et ta salive. si tôt le matin...

Nous avons repris la route après cela. toujours en route vers Miami, nous avons fais un arrêt pour le dîner et le dessert sur le matelas de la camionnette... même chose vers les 4 heures.. sans repas, juste passé au dessert.

Comme me disais Georges,

— A ton âge tu en besoin beaucoup et je vais m’en occupé de ta belle queue, tu ne dois plus te masturbé, quand je suis là... je veux tout ta bonne semence dans ma bouche ou mon rectum.

Je n’es pas refusé ca, tellement meilleur a deux...

Nous avons continué notre route et vers les 6 heures, nous avons embarqué un gars avec son sac a dos, qui faisais du pouce vers Fort Lauderdale, beau mec dans les 21 ou 22 ans, un Ontarien, blond, 5’11, 170 lbs, beau mâle, parlant peu Français, mais Georges étais bilingue et Antony se forçais me pour jasé un peu en Français.

Georges lui a expliqué, que nous arrêtions pour la nuit dans la camionnette et que nous repartions tôt le lendemain matin, vers le sud... il lui a demandé si il voulais continué a faire du pouce ou..

Antony a répondu Qu’il étais plus pressé qu’il le fallait, mais qu’il n’avais pas les moyens de se payé un motel.

— Voyons Antony, ont peu s’arranger..

— Je peut dormir sur le siège ici.

— Mais non, le matelas est assez grand pour nous trois...

— Mais, je veux pas m’imposer et surtout pas vous dérangé..

— Tu nous dérangera pas... bien au contraire...

— D’accord, vous êtes bien gentil..

Vers les 11 heures, un arrêt dans un restaurant pour camionneur, Georges a même payé le repas d’Antony, avons pris une douche, aux douches publiques, il y avais juste nous trois.. a voir le beau corps imberbe d’Antony, j’ai bandé raide, beau essayé de me caché, Georges a souri.. et Antony a dis OH BOY... Georges a sorti le premier... et Antony s’est approché de moi.. et m’a passé sa main sur les fesses... j’ai gelé sur place... il m’a aussitôt embrassé a pleines bouches, se collant sur moi, queue a queue, ces deux mains me soulevant par les fesses, Georges pas fou de tout... est entré doucement et c’est joint a nous...

Antony a genoux a sucé mon 7 pouces bandé raide... me caressant le rectum de son doigt mouillé, m’a retourné et a commencé a léché et a me mangé le trou du cul, sentant sa langue en moi, pendant que Georges lui suçais son 8 pouces bandé raide, Antony m’a fais mettre a 4 pattes sur les dalles froides de la douche et a aussitôt planté son gros 8 pouces dans mon cul, tout en suçant le gros 9 pouces de Georges, il m’enculais en vrai mâle, bien a fond, et Georges aussi s’est mis en position d’enculé mon enculeur, a chaque bon coup du 9 pouces de Georges dans le cul d’Antony, je sentant son 8 pouces plus a fond en moi, nous étions complètement parti en extase, dans cette baisse super HOT... que j’ai même pas eu connaissance que deux autres gars étais entré aux douches et se masturbais a nous voir comme ca.. j’ai fais signe au plus jeune de s‘approcher de moi, pour pouvoir sucé son beau 7 pouces, mais les deux se sont approché et je suçais avidement les deux queux bandés que j’avais devant moi, toujours bien enculé par Antony, lui même défoncé du 9 pouces de Georges. le tout c’est terminé dans une mer de sperme et râlement de mâle satisfais... je n’en croyais pas mes yeux et mon corps qui étais plein de sperme du cul a ma bouche... quel soirée que je me disais.. et espérais que la nuit en sois autant...

De retour a la camionnette pour y passé la nuit (pour y dormir)... tout trois a poils, sur le matelas, le bel Antony entre nous deux... se fut pas long, que j’ai poussé Antony sur son dos, les deux jambes repliés sur son beau torse et je l’es planté a mon tour, lui enfilant mon beau 7 pouces dans son beau cul presque imberbe, sous le regard réjoui de Georges, j’étais furieux de sexe, j’aurais voulu le défoncé, je rugissais comme un taureau, Antony gémissais de satisfaction et au moment d’éjaculé, je me suis retiré et poussé ma queue dans sa gorge et la... lui est donné mon jus de petit mâle, qu’il a avalé goulûment... il m'a retourné sur mon dos et a continué a me sucé a fond, moi même son beau 8 pouces dans ma bouche, en position de 69, lui par dessus moi et faisait signe à Georges de l’enculé en même temps... hummmmmmmmm

Je suçais avidement le bau 8 pouces d’Antony et en même temps je voyais le gros 9 pouces de Georges entant virilement dans le cul d’Antony, recevant même les grosses couilles de Georges dans ma face... Même si je venais juste d’éjaculé, tellement existé par cette position là.. j’ai de nouveau éjaculé dans al bouche d’Antony, qui lui même m’à donné son sperme, si épais, abondant et d’un vrai goût de miel, Georges a continué a l’enculé bien à fond, jusqu’à ce qu’il vide les couilles en grognant fortement... pour enfin dormir, dans notre extase, tout trois a poil, en sueur et bien vidé... jusqu’au petit matin... pour une reprise final avant notre départ, sur la route du sud...

Vers les 11 heures.. j’étais encore bandé raide... fais signe a Antony de venir sur le matelas an arrière, avec l’accord de Georges qui conduisais... vu que nous approchions de Fort Laudedale...

Pour un dernier bon 69, pour goûter avidement nos spermes, une dernière fois et aussi pour bien nous remplir nus culs de la deuxième éjaculation... et Georges a arrêter... m’a fais conduire la camionnette et a été baissé une dernière fois le beau Antony.. a qui nus avons donné notre téléphone a Miami. Pour lui donné son voyage de retour avec nous, en janvier...

Nous l’avons laissé a Fort Lauderdale. Pour enfin arrivé a Miami, chez mes parents. Ou toute beaucoup de surprise m’y attendais...

Partie 3

Enfin rendu, nous avons fêter la Noël en famille et baissé dans notre chambre. Mes pères a été reconduire ma mère et son amie de femme au centre d’achats, elles avais a magasiné et avais un souper entre femmes au restaurant du centre d’achats...

Pendant leur absence. Mon oncle, plutôt Georges et moi en avons profité pour une bonne baisse qui a commencé au bord de la piscine, pour se terminé dans la grande chambre, il m’a demandé de faire un jeu...

J’étais un petit voleur qu’il surprenais a volé dans sa maison, qu’il surprenais sur le fait et l’obligeais a des jeux sexuelles, même si le jeune étais pas gai, il refusais, mais sous la menace, il acceptais. Je me suis habillé complètement et suis sorti et suis revenu comme un voleur, je regardais dans les tiroirs pour trouver de l’argent.

— EH. Le jeune que fais tu la...

— Rien Monsieur... je...

— Tu me vole ti-voleur.

— Non, non monsieur..

— Je fais venir la police.. ont verra bien...

— Non, Je vous en supplie, pas ca SVP

— Pourquoi, les petit voleur de ton espèce, mérite une leçon...

— Je ferais ce que vous voulez, monsieur, mais pas la police, SVP

— Tout... mets toi a poil...

— Mais, non.. pourquoi

— TU es sourd ou quoi, j’ai dis a poil. Ou c’est la prison...

Me suis déshabillé, gardé juste mes boxers... il s’est approché a ouvert ses shorts et m’a dis

— Suce la moi..

— Non pas ca...

— J’ai dis suce moi...

— Jamais. Suis pas comme ca...

— NON, tu va l’être, tu me suce ou c’est la police...

Je me suis mis a le sucé et vite ont a oublié notre petit jeu, nous nous sommes vite étendu en bon 69, suçant nos queux bandés raides et un doigt dans nos trou de culs en chaleur quand j’ai senti que quelqu’un me léchais le cul en même temps que je me faisais sucé... hum que je me suis dis. Georges a invité un autre gars... OUI, ont va baissé a trois comme avec Antony... je me suis relevé pour le voir...

— Merde PAPA... eh...

Mon père a poil son gros 8 pouces bandé raide. Tout souriant.. qui me regardais... je ne savais plus quoi dire ou faire... j’ai gelé sur place... Georges a commencé a sucé mon père qui s’est penché et a sucé mon queue semi bandé, se la rentre bien a fond dans la gorge pour me faire bandé raide, lèche mon anus avidement, Georges s’étend sur le dos, me remonte sur lui, en bon 69... et mon propre père me plante son gros 8 pouces dans le cul, bien à fond, m’encule virilement et en hurlant de pleine satisfaction, me rempli le rectum de son même jus de fabrication de bébé... qu’il m’a fais avec ma mère... j’avais mes petits frères dans mes intestins...

Il c’est étendu sur le dos et m’a dis... a ton tour fils.. vide tes couilles dans le corps de ton père.. je me suis mis par dessus mon père et je lui est planté mon 7 pouces dans son cul poilu, bien a fond. Pendant que Georges m’enculais en même temps... j’ai eu la plus grande jouissance que j’avais jamais eu a date.. d’enculé mon propre père et lui versé mon sperme dans son cul chaud, pendant que Georges en faisant autant...

Mon père m’a juste souri et dis

— garde ca secret, ta mère de dois pas savoir.. mais tu c’est Alain, ca fais tellement longtemps que je rêvais de ca et j’espère juste que ce sois pas la dernière fois...

Complètement perdu, j’ai juste dis

— Oui papa...

Georges a ri tout ca. Car il m’a avoué le soir même, qu’il avais tout arrangé ca avec mon père...

Les dix jours suivant ont été rempli de sexe, avec Georges et quelques fois avec mon père, quand il pouvais se libéré et quel retour vers Montréal avec le beau Antony, que nous avons pris a Fort Lauderdale Qui aussitôt embarqué dans la camionnette, m’a embrassé a pleines bouches a entraîné aussitôt derrière la camionnette, en quelques minutes, j’étais a poil et il me léchais le corps des oreilles aux orteils, avec de longs arrêts.. aux places principales de mon corps et Georges a trouvé, un stationnement et nous à rejoint dans une super baisse, ce fut une de nos 8 baisses en trois jours.. pour enfin arrivé a Montréal...

ET nous avons gardé Antony pour 3 jours supplémentaires l’appartement de Georges...

Je n ’oublierais jamais ces Fêtes là... surtout que notre retour Georges m’a fais voir de nombreuses places pour rencontré de baux gars en forme qui demandais juste ca...

J’avais commencé ma vie sexuelle d’un bon pied...

Depuis déjà plus de six mois, j’ai un super copain qui adore enfilé son beau gros 8 pouces dans mon cul, après un bon 69 et surtout après avoir été au restaurant dans mon anus...

Fin...


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!


Fonds d'acquisition accumulé à ce jour: 36,73€
Contribuer au fonds d'acquisition
Ce fonds permettra d'acquérir des périodiques que nous n'avons pas retrouvé gratuitement pour l'archivage.

Pour vous remercier, tous ceux qui contribuent 10€ et plus recevront une copie gratuite de l'Anthologie Volume 1 qui a été publiée le 28 mai sur Amazon.