Non! Pas avec cette queue de black!

De Gai-Éros
Aller à : navigation, rechercher
Non! Pas avec cette queue de black!
Texte paru le 2003-06-06 par SmoothFuk   
Ce texte a été traduit et publié sur l'archive avec l'autorisation expresse de l'auteur original.


Fichier:Selfie30102014.jpg
Self-pic du 30-10-2014. Vous voulez être la vedette du jour? Envoyez-nous votre selfie par courriel
Cliquez ici pour voir tous les selfies
Essay.svg
Vous avez envie de participer à un récit, mais vous n'avez pas l'envie d'écrire beaucoup, faites avancer ces récits collaboratifs:

Vous voulez publier un nouveau texte, c'est facile, mais avant de commencer lisez Aide:Comment créer un texte.

Template infotrad.pngInfos

  • Auteur d'origine : SmoothFuk
  • Titre d'origine : Please, Don't Fuck Me with That Black Big Cock!
  • Traducteur du récit : Booba
  • Source internet inconnue

Voilà une nouvelle histoire, véridique?  Je n'en sais rien vu que c'est pas
moi qui l'ai vécue.  Je suis tombé dessus un peu par hasard et déjà le titre
m'a beaucoup inspiré!  Pas toi?  Quoiqu'il en soit, cette fois-ci, on ne va pas
parler de moi mais d'un autre qui m'a l'air vraiment très très très chaud!
J'en profite, il ne comprends pas le français!  J'ai du modifier quelques
petits détails pour agrémenter ton plaisir!  MERCI QUI?  Bon, allez, bonne
branle!

Salut, je suis un mec de 33 ans de 1m75, 76 cm de tour de saille, 1m de tour de poitrine, cheveux bruns et courts, yeux marron foncé, j'ai un bouc et un torse superbement taillé et légèrement poilu. Bien sûr, j'ai la queue rasée circoncise. Une queue bien épaisse de 17 cm, un ventre plat et surtout un cul lisse et bien rond où trône une délicieuse rondelle, elle aussi rasée. Je suis totalement soumis et bien sur lui... il était le maître!

Les présentations faites, je vais vous raconter la délicieuse expérience que j'ai eu la chance de vivre. Il y avait une place de parking sur laquelle il s'était garé. Il marche environ 30m vers une cabane... la porte est ouverte. Il entre et il me voit à quatre pattes au bord du seul lit qui se trouve dans cette pièce, entièrement nu, à part un cockring. J'ai préparé mon cul et ma rondelle rose, chaude, est toute gluante de lubrifiant; elle en dégouline. Je porte sur la tête une cagoule qui laisse libre accès à ma bouche.

Je caresse ma douce queue sans un poil et m'excite les boules et vérifie que mon trou rose est prêt à recevoir sa queue qu'il sort de son froc. Ma bouche est remplie de miel. Hum! Je le lui dis mais il sait exactement ce à quoi il dois s'attendre en entrant dans cette cabane. Il prend avantage du "stage" que j'ai organisé pour faire plaisir à sa belle bite et en échange, je serai totalement à lui et à ses désirs. Il me Traite comme une vulgaire suceuse de queue et une salope en chaleur que je désire tant être!

Je ne devrais pas lui dire ça, mais s'il me dit des choses comme ça: "C'est ça, suce ma putain de queue, salope!", mes lèvres et ma langue iraient travailler très passionnément sur son épaisse queue et il pourrait entendre ma bouche avide suçoter et baver sur sa queue. Il pourrait sentir ma langue et mes lèvres masser son braquemart jusqu'à ce qu'il soit dur comme la pierre!

Il me la présente! Sa pine suintant de précum chaud, lisse de miel, sa queue maintenant glisse et dérape profondément dans ma gorge! Il me traite comme il aurait traité un pute trop chère, comme quelqu'un qui paie beaucoup d'argent pour baiser, pour avoir ces mecs, pour faire à leur queue ce qu'aucun homme n'aurait fait sans être payé pour le faire! Il fait ce qu'il veut de moi, de mon corps. Je le lui demande! Il peut dire ce qu'il veux! Je le supplie de le faire! Il faut qu'il me fasse comprendre que la seule chose pour laquelle je suis né, c'est pour baiser avec toute sorte de mecs et de queues, mais surtout pour lui faire plaisir aujourd'hui et toutes les autres fois où il aura envie de défoncer un p'tit cul (qui ne restera pas petit bien longtemps avec le morceau qu'il se paie).

Je ferai ce qu'il voudra: sucer sa queue, déguster sa queue, lécher ses couilles. J'ouvrirai largement ma bouche quand il forcera l'entrée de mes lèvres avec sa pine. Il me fera gober son gland, me l'enfoncera dans la gorge jusqu'à ce que ses couilles touchent mon menton. Le doux miel va engluer son pieu et dégouliner jusqu'à ses couilles.

— Putain de salope! Tu essaies de m'exciter le bout, sale petit suceur de queue!

Il empoigne ma tête encapuchonnée et force sa pine à entrer dans ma bouche mouillée.

— Ouais, c'est ça, suce bien ma bite! Hmmmmm...

Mes lèvres chaudes et humides sur sa queue longue et massive font merveilles! Il me regarde gober son bout tout rond, son gland, et il aime le voir disparaître entre mes lèvres. Je suis tellement chaud et excité quand un gars est très agressif et prend ce qu'il veut! Va-t-il le faire, lui? Va-t-il comme je l'ai dit, écarter mes lèvres avec sa queue et baiser ma bouche comme si c'était une chatte?

Lui, il m'excite encore plus quand il s'empare de ma tête et qu'il me dit des choses dégoûtantes comme s'il parlait à une pute tout en me violant la bouche. Et quand il m'appelle salope en baisant ma bouche, mon visage, avec sa grosse tige, je mouille littéralement du cul! Il me voit au bord du lit lui présentant ma bouche dévoreuse de queues bien dures pour la lui sucer. Mon cul lisse, cambré, bave d'envie de prendre sa queue! Ma rondelle palpite toute seule.

Il regarde fixement ma rondelle qui s'ouvre et se ferme au rythme de ses coups de butoirs. Il sait très bien qu'il va bientôt percer mon trou si brûlant et serré d'envie! Je lui supplie de ne pas pointer son arme de guerre vers mon trou du cul!

— Je t'en prie, ne me mets pas cette putain de grosse queue dans mon cul serré! S'il te plait!!!

Je le supplie à nouveau de ne pas me percer avec cette tige brûlante.

— S'il te plaît, s'il te plaît... Je ne joue plus là! Tu vas me fendre le cul avec ÇA!

Mais mon cul ne lui dit pas la même chose apparemment, il veut se faire défoncer, lui!

— Tais-toi sale pute! dit-il en me frappant le cul, laissant une trace rouge dessus. Ton cul de pédé a vraiment besoin de ma pine... Maintenant je vais enfoncer mon bout dans ton cul! Tu vas mieux me la sucer avec ta chatte et quant à moi, je sentirai mieux ton cul aspirer ma queue!

Il se sent obligé de me dire ce qu'il va me faire subir, sûrement pour me faire peur, pour montrer qui est le maître, pour montrer qui va se faire bourrer! Je crie et je gémis quand son gros gland violet viole mon trou:

— Prends tout! Prends ma queue! T'es enculé à fond là!

Sa queue enrobée de miel presse sur mon trou humide! Il sent bien mon cul bouillonnant qui lui masse tout le contour du gland mais il me fait peur à moi et à mon cul en violant ainsi mon entrée d'avant en arrière!

— Maintenant, tu vas me pomper le dard avec ton cul et serrer bien fort ce que je vais te mettre! Je vais le défoncer et le défoncer à fond!

Une de ses mains guide sa matraque dure dans mon trou et tandis que l'autre me frappe le cul puissamment, encore et encore, de plus en plus fort! Sa queue palpitante commence à disparaître dans mon trou vorace. Il sent ma chaleur et il jouit de voir sa barre avalée par mon cul!

— Stop! Stop! Ta queue me déchire le cul! Non, s'il te plaît, ne me baise pas avec ta grosse queue de black!

Je halète mais il voit bien que je l'accompagne, que je l'aide à entrer son marteau en moi, à m'empaler avec sa bite de 20 cm! Sa pine est maintenant profondément ancrée dans mon cul et il sait que j'ai vraiment envie qu'il m'encule comme une bête! Je m'agrippe à un barreau du lit tellement ses coups de butoirs son puissants! Tout ça pour violer mon anneau serré!

Quand enfin il est entré, il commence à me limer avec de longs et durs mouvements! Sa queue a le hoquet et il adore laisser à l'intérieur juste la tête de sa royale massue mais il ne résiste pas à l'envie de la voir entière dans mon cul, de sentir la pression tout le long de son missile! Il m'enfonce jusqu'à ce que ses couilles bien pleines frappent les miennes.

— Oh oui, encule moi, prends moi avec ta grosse queue juteuse! C'est ça! Encule moi avec ta grosse queue de black! Encule moi s'il le plaît! Ne t'arrêtes pas!

Mon langage change du tout au tout. Il me saisit violemment pas les hanches et réintroduit son mastard qui a dérapé jusqu'à ce que tout disparaisse! Je suffoque mais c'est tellement bon! Je l'entends grogner quand il sent mon cul la lui malaxer! Là, il recommence à me frapper le cul! Je bégaie, je le supplie de me baiser plus fort! Il cadence le rythme des ses larges mains sur ma peau, il me chevauche comme une salope que je suis et m'enfonce le visage dans le matelas! Mes cris sont étouffés. De toute façon, on pourrait m'entendre même la tête sous les coussins... Je me branle tandis qu'il me ramone le cul sauvagement.

Puis tout d'un coup il décide sortir sa queue de mon cul et de la présenter à ma bouche! Il me force à sucer sa bite fraîchement sortie de mon cul, encore toute chaude, toute chauffée par mon cul et comme une salope je suce! Il s'assoit et reprend son souffle une minute et il étend les jambes. Je vais pas rester là! Je me mets à lui lécher les couilles en lui caressant la bite, le gland. Le miel, le lubrifiant et sa sueur se sont liés dans une crème qui dégouline sur son corps musclé jusqu'à sa rondelle qui en est enduite. Elle est délicieuse!

Je menace son trou avec ma langue mouillée et je commence à la faire pénétrer quand je l'entends gémir! Ça m'encourage comme pas possible et là, je lui bouffe littéralement le cul, fourrage partout et je sens sa bite hoqueter dans mon emprise! La jouissance est proche, son jus remonte de ses couilles et il sait qu'il va bientôt jouir. Du coup, il remet sur sa queue ma main qui était partie sur ses mamelons chauffés par mes soins et vers cette voie encore vierge et bien poilues. Bref, il me fait arrêter dans mes investigations (qui me plaisaient vraiment!) plus bas et replace sa queue dans ma bouche jusqu'à ce qu'elle soit recouverte de salive, bien luisante comme tout à l'heure.

— Putain de salope! maintenant je vais te bourrer le cul jusqu'à ce qu'il déborde de foutre! C'est ce que tu veux n'est ce pas? Je vais le limer à nouveau et tu vas me traire la queue! À 4 pattes et tends moi ton cul que je défonce ta chatte de mec!

Il me l'enfonce d'un seul coup; j'en frissonne! Elle est bien profond. Oh je la sens! Ça lui fait plaisir de m'entendre gémir et le supplier de ne pas me faire mal. Il grogne de satisfaction, mon cul est lâche et il avale sa grosse queue assez facilement! Sa queue durcit, elle défaille, massée par ce cul si accueillant et ouvert, elle va bientôt cracher. Il ne peut pas se retenir plus longtemps, alors il commence à me casser le cul de plus en plus vite, de plus en plus fort et il décharge sa jute dans mon cul.

— Oh ouais! Salope, suce ma queue, suce la avec ton cul! Je jouis! Je jouis! Ahhh!

Je hurle littéralement tant il a été violent. Il décharge longuement toute sa semence, son épaisse et abondante semence à l'intérieur de moi. Pas une goutte n'en est ressortie! Je me mets en position et suce de nouveau cette queue qui m'a donné tant de plaisir. J'en pleure même! Le goût de son sperme m'enivre! J'ai les lèvres gluante de sa dèche, j'en ai plein la bouche et ça déborde, ça me coule sur le menton. Alors je me branle et en deux secondes, je crie et ma queue hoquète et vomit une bonne dose de jute. Après un grand soupir, je sens mon cul qui laisse couler la sauce de mon beau black, il m'en dégouline sur les cuisses et mes fesses en sont pleines; fesses qui ont vraiment été bien baisées!

Si ça te dit, voilà les conditions requises: tu dois être monté de + ou
- 18 cm, avoir la queue bien large, avoir une hygiène irréprochable, et bien
sûr, aucune des ces petites maladies qui gâchent la vie.

Voilà!  l'auteur doit normalement m'envoyer un autre volet où il racontera une
de ses expériences alors qu'il était un étudiant de 19 ans.  Une expérience
qui se passe entre deux blacks!

Si cette histoire t'a plu, écris moi!  Dis moi que tu t'es pris un bon moment
de plaisir, un peu d'encouragement quoi...


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!


Fonds d'acquisition accumulé à ce jour: 36,73€
Contribuer au fonds d'acquisition
Ce fonds permettra d'acquérir des périodiques que nous n'avons pas retrouvé gratuitement pour l'archivage.

Pour vous remercier, tous ceux qui contribuent 10€ et plus recevront une copie gratuite de l'Anthologie Volume 1 qui a été publiée le 28 mai sur Amazon.