Mon frère et son ami (ou ma première fois)

De Gai-Éros
Aller à : navigation, rechercher
Mon frère et son ami (ou ma première fois)
Texte paru le 2004-03-18 par Étienne de ACA   Drapeau-ca.svg
Ce récit a été expédié par l'auteur pour sa publication sur l'archive


Fichier:Selfie21112014.jpg
Self-pic du 21-11-2014. Vous voulez être la vedette du jour? Envoyez-nous votre selfie par courriel
Cliquez ici pour voir tous les selfies
Essay.svg
Vous avez envie de participer à un récit, mais vous n'avez pas l'envie d'écrire beaucoup, faites avancer ces récits collaboratifs:

Vous voulez publier un nouveau texte, c'est facile, mais avant de commencer lisez Aide:Comment créer un texte.

Une attention spéciale à Sébastien de Laval

Je me présente: Sébastien, j'aurai 18 ans bientôt. Grand, blond, assez musclé, 5'10", 155 lbs, sportif. Je surveille bien mon corps et oui, j'ai un beau gros 7" entre les jambes. Je suis gai. Ma première expérience sexuelle se passa avec deux hétéros à 14 ans: mon frère de 18 ans, Michel, et son copain Richard, lui aussi 18 ans. Le tout se passa à la maison, au sous-sol aménagé par mes parents pour nous deux: un grand salon, télévision, stéréo, petite table et chaises, et deux lits derrière un grand paravent, cachant notre intimité de la grande pièce.

Un soir de juillet, une de ces journées chaudes et humide, je dormais tranquille dans mon lit. Michel et Richard arrivent un peu éméchés d'un bar de danseuses nues pour prendre une dernière bière ensemble. Richard voulait voir la vidéo XXX que Michel avait achetée et cachée (et que j'avais trouvée et regardée à son insu à plusieurs fois, surtout les gars...)

Je les entends arriver, mais en faisant semblant de dormir. Comme d'habitude quand il arrive, j'ai déjà eu la chance à quelques reprises de le voir se passer un poignet viril sur son super beau gros 8" et éjaculer dans ses boxers. Quand il s'était endormi, j'allais les sentir... Humm, quelle bonne senteur que le sperme. Mais ce soir là, il était avec son copain Richard, lui aussi assez beau mec. J'écoutais, ce qu'ils se disaient:

— Ne fais pas de bruit, Sébastien dort et je ne veux pas le réveiller.

— Ok.

— Entre. Il ne le sait pas que j'ai une cassette de cul.

— Non? Tu n'y as pas montré encore?

— Voyons, il a juste 14 ans!

— Pis! Toi à 14 ans, tu ne te passais pas un petit poignet?

— Oui c'est sûr ça. Laisse-le vieillir.

— Ok, mets ta cassette de cul et sors 2 bières.

— Woinnnnnn. Vas-y molo. On n'est pas pressé...

— Non mais j'ai été bandé dur une partie de la soirée à voir ces supers beaux gros nichons!

— Mets-en. Moi aussi.

— J'aurais baisé la première qui aurait dis oui.

— Moi j'avais surtout le goût de me faire sucer ce soir, je lui aurais rempli la gorge, la salope.

— Assez jasé et pars ta vidéo que l'on bande encore, au max.

J'étais nu dans mon lit par cette chaleur, bandé dur comme je n'avais jamais été à entendre tout ça. Je me suis levé sans bruit et par la fente du paravent, je les voyais tous les deux assis bout à bout du grand divan tous écartillés, se tripotant le paquet dans leurs jeans super bien remplis à regarder leur vidéo XXX. Je pensais que mon gland était pour éclater à voir ça. Alors Richard dit:

— J'ai chaud, on enlève nos jeans?

— Oui, on serait bien mieux.

— D'abord, tu as déjà vu ça une queue.

— Ben oui, j'en ai une bonhomme et plus grosse que la tienne!

Aussitôt dit, aussitôt fait. Ils se déshabillent, gardent juste leurs boxers et leurs bas... Super à voir tout ça et peu de temps après, Richard se la sort par le haut de ses boxers qu'il se baisse sous ses grosses couilles poilues. Hummm, quel beau spectacle. Michel voyant ça, il les enlève et se rassoie à poil et virilement se masturbe son super gros 8" et Sébastien se caresse sa grosse queue qui doit bien être de 9". Je n'avais jamais vu ça: longue et très, très grosse. Hummm... Richard dit:

— Michel, approche-toi pour faire comme l'autre jour, sans filles, mieux faire un bon 69...

— D'accord!

Il se rapproche et il se masturbent l'un l'autre. Richard se penche et commence à sucer la belle grosse queue bandée raide de mon frère. J'étais aussi bandé qu'eux, mes 7" pourraient défoncer un mur mais une maudite envie de pisser me travaillait depuis un bon 20 minutes, j'en pouvais plus. Je n'avais pas ma robe de chambre à la portée de la main et devais traverser le salon au complet: passer devant eux. Je remets mes boxers qui étaient full plein et ma chemise autour de ta taille. En criant:

— Michel, tu n'es pas encore couché?

Je sors de mon coin... Mon frère mets ses jeans sur son sexe tandis que Richard, pas gêné du tout, continue à se branler de plus belle. Je passe vite, presque en courant devant eux sans dire un mot, mais Richard, me lâche:

— Ti-cul, as-tu déjà vu une grosse queue comme ça?

— Oui oui, que je marmonne.

— Ha oui, où ça?

— Laisse-le donc tranquille le jeune.

— Fâche-toi pas. Ton frère en a une queue, clisss!

— Je le sais, nono.

— J'aimerais voir ça à 14 ans! Ça me rappellerait souvenirs, une tite-queue imberbe.

— Je l'ai dit, il est imberbe, mais en a une assez grosse pour son âge.

— Ah oui? Hummm!

Ayant fini de pisser, je me passe la queue à l'eau froide pour la faire reposer et ça marche. Alors je sors en boxer, ma chemise sur l'épaule et il me lance:

— WOW! Belle bosse pour ton âge. À 18 ans, tu vas être bien pris, ti-mec.

— Merci, que je réponds.

— Laisse-le donc tranquille.

— Non. Plus on est de fou, plus on s'amuse!

— Couillons ça, lui lance mon frère.

— Sébastien, dégaine-toi et viens t'asseoir avec nous, on regarde un vidéo de cul.

— D'accord, si Michel veut.

— Bien oui, aussi bien t'en faire profiter aussi. Tu n'as jamais vu ça.

— Non, pas encore... (menteur, je l'avais vu au complet et plusieurs fois!)

— Assis toi et regarde.

— Ok.

J'étais aussitôt assis entre eux avec Richard à poil qui jouait avec sa queue et Michel qui le faisait plus caché, sous ses jeans. Moi mes boxers gonflaient à vue d'oeil.

— Michel, clisss, ôte tes jeans de sur ta queue! Et toi le jeune, enlève tes boxers... Faites comme moi!

Michel lança ses jeans plus loin, moi je me levais debout et enlevais mes boxers. Richard dit:

— Wow, quel beau petit cul tout rose!

— Hihi, que je fis.

— Et tu parles d'une queue! Elle mesure combien ta queue? Moi j'ai un 9", ton frère a un beau 8", et toi?

— Je ne le sais pas, je ne l'ai jamais mesurée (menteur que je suis!)

— Va chercher de quoi à mesurer!

Je me lève et reviens. Je lui dis:

— Comment on mesure ça?

— Simple: place-toi devant moi, je vais te la mesurer.

— Dac.

— Tu dois être bien bandé au maximum pour ça?

— Approche, je vais te la rendre au maximum de sa grosseur.

— Ok, tu fais quoi pour ça?

— Laisse-moi faire!

Là, il me la caresse et même me mouille le gland de sa langue et me suce: j'ai bandé RAIDE!

— Hummm... Un super 7" et un peu plus.

— Vrai?

— Oui, je te le dis.

— Merci.

— Wow! C'est pas fini, à toi de me faire ce que je viens de te faire: à genoux entre mes deux jambes!

Sous le regard de mon frère, je me mets à genoux, lui lèche le gland, lui lèche la queue sur toute sa longueur et je me rentre son super gros gland dans ma bouche. Il me pogne la tête fermement et me la pousse à fond dans la gorge au point d'avoir un mal de coeur mais c'est si bon! Enfin une queue à manger! Je le suce de plus belle pendant plus de dix minutes, il en râle de satisfaction quand il me crie:

— Arrête, je vais éjaculer.

Mine de pas comprendre, je continue de plus belle et il me lance son super jet de sperme tout chaud dans la bouche. Il me tient la tête fermement, j'étouffe.

— Si tu ne veux pas en crever, avale tout!

Ce que je fis.

— Tu suces comme un dieu mon ti-pit.

— Merci, c'est la première fois que je fais ça.

— Continue comme ça, tu vas être expert.

— Hi hi...

— Maintenant c'est pas fini!

— Quoi?

— Ton frère est bandé, tu ne le vois pas?

— Ok...

Je me déplace et je suce Michel qui râle déjà, je lui mange à fond sa belle queue que j'ai vu si souvent couler sur ses boxers. Ce soir enfin, je peux y goûter pour vrai. Je suis à genoux devant lui, il est debout jambes bien écartées. Richard se couche par terre et lui aussi me suce en même temps. Il me lèche les couilles et lèche même mon anus avant d'y entrer sa langue. Il m'attire pour que je sois assis dans sa face. Au même moment que mon frère me remplissait la bouche de son bon sperme épais et chaud, moi j'éjaculais en criant sur le torse de Michel... Ouffffffffffffffffff le paradis! Je me relève pour aller me coucher et rêver à tout ça et leur dis:

— Merci pour cette expérience les mecs.

— Tu vas où? Me dit Richard.

— Me coucher.

— Comment ça te coucher? Es-tu un homme ou pas?

— Je crois bien qu'oui, comme tu as vu...

— Tu dois savoir immédiatement qu'un homme se vide 2 fois.

— Ha oui?

— Normal. Seul dans ton lit, une bonne crosse et tu t'endors en rêvant.

— C'est ce que je fais.

— Quand tu as la chance de pas être seul, tu en profites. Approche-toi!

Je m'approche de lui, il me pogne la tête et me donne un de ces french. Sa langue à fond dans ma bouche, il me suce la langue, me mordille les lèvres et je suis aussitôt bandé raide. Lui aussi, sa super grosse queue collée sur la mienne, il me taponne les fesses et je sens son index me caresser l'anus.

— Regarde, ton frère est bandé raide juste à nous voir. Va sucer sa belle queue et même que, faites un bon 69: toi par-dessus lui!

Michel se couche par terre et je me place à 4 pattes par-dessus lui et là, on se suce comme deux fous, à fond. C'est bon, Richard à 4 pattes derrière moi french Michel et après me lèche le cul, y entre sa langue. J'en gémis de joie. Il y entre son doigt bien mouillé, j'en crie. Hummm que c'est bon, et il ose me mettre 2 doigts, je hurle!

— Arrête, ça fait mal.

— Non, tu aimes ça le jeune. Écartille-toi bien, offre-moi ton beau ti-cul tout rose.

— Non, pas ta queue! Elle est bien trop grosse pour ça voyons.

— D'accord...

— Ouffffffffffff!

— Tu ne t'en sauveras pas comme ça, Michel va te le faire, en douceur.

Ils me traînent dans le lit, me font étendre sur le ventre avec des oreillers sous le ventre. Et là je sens Michel se placer derrière moi, son gland chatouille mon cul et je le sens pousser, pousser dans cul très bien mouillé de salive et enfin je sens un homme en moi. Ça fait mal, mais si bon de sentir une queue dans mon ventre... Enfin je connais ça!!! Il m'encule à fond par de bons coups secs, lents et aussitôt je le sens aller rapidement en râlant de satisfaction et en hurlant:

— Oui, je viens, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, ouffffffffffffffffffff!

Richard, me dit:

— Maintenant tourne-toi sur le dos.

— Pourquoi?

— Tu vas voir la vraie manière d'enculer un beau ti-gars comme toi.

Une fois sur le dos, il me relève les deux jambes sur ses épaules et aussitôt sans prévenir, en vrai mâle qu'il est, me rentre son gros machin dans le cul d'un seul coup et bien à fond. Je lui demande d'arrêter, ça fait mal. Il se penche vers moi et m'embrasse à pleine gueule de sa langue à fond, commence ses va-et-vient dans mon cul: sort et entre aussitôt. Je suis au paradis, bandé comme un cheval. En bon français, il me défonce. J'étais tellement énervé que quand il a crié: "Oui, ça y est!" j'éjacule tout mon foutre sur mon torse et dans ma face pendant que lui m 'éjacule dans le cul. Il se penche vers ma face, lèche tout mon sperme et me french. Ile me fait goûter à mon sperme mêlé à sa salive. Il se sort la queue de mon anus, toujours bandée pleine de son jus de mâle que je lèche et lui suce à fond la queue qui m'a si bien pénétré. Il en hurle de satisfaction et moi aussi.

— Pis mon ti-mâle, tu as aimé ça?

— Mets-en...

— Tu vois c'est ça une baise entre gars.

— C'est merveilleux. J'ai adoré ça.

— Super, à quand la prochaine?

— Quand vous voudrez les gars.

— Pas de problèmes, en manque de filles, tu seras mon coeur.

— Super mais la prochaine fois, tu vas m'offrir ton cul toi aussi.

— Pas de problèmes, tu auras deux culs à lécher, à manger, et à planter!

Je vous laisse deviner qu'avec mon frère Michel, ce fut 3 à 4 fois par semaine pour un bon 69 et il m'enculait bien a fond. Avec Richard, à 3, régulier tous les vendredis soir après leur sortie aux danseuses nues...

FIN


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!


Fonds d'acquisition accumulé à ce jour: 36,73€
Contribuer au fonds d'acquisition
Ce fonds permettra d'acquérir des périodiques que nous n'avons pas retrouvé gratuitement pour l'archivage.

Pour vous remercier, tous ceux qui contribuent 10€ et plus recevront une copie gratuite de l'Anthologie Volume 1 qui a été publiée le 28 mai sur Amazon.