Baisé par son père et son frère

De Gai-Éros.

Aller à : Navigation, rechercher
Baisé par son père et son frère
Texte paru le 1998-10-19 par Étienne de ACA   Drapeau-ca.svg
Ce récit a été expédié par l'auteur pour sa publication sur l'archive

Self-pic du 24-04-2014. Vous voulez être la vedette du jour? Envoyez-nous votre selfie par courriel
Cliquez ici pour voir tous les selfies
Essay.svg
Vous avez envie de participer à un récit, mais vous n'avez pas l'envie d'écrire beaucoup, faites avancer ces récits collaboratifs:

Vous voulez publier un nouveau texte, c'est facile, mais avant de commencer lisez Aide:Comment créer un texte.


Chapitre 1

Mon ami Dominik et moi étions très proche. Nous parlions souvent de sexe mais de façon hétérosexuelle car je ne savais pas encore que j'étais homosexuel, quoique je me savais attiré par les gens de mon sexe !!!

Un jour Dominik, mon grand ami âgé de 16 ans, est arrivé au pas de course chez moi et dès que nous fûmes seul dans ma chambre, il me dit :

— Yvan, je viens de me faire mettre.

— Quoi, te fais mettre dans quel sens ?

— Oui, merde je viens de me faire mettre.

— Explique, je ne sais absolument pas ce que tu veux dire ?

J'étais encore innocent dans ce temps là ! J'avais juste 17 ans et j'étais encore vierge.

— OK, je t'explique en détail mon après-midi... J'étais tranquillement installé dans ma chambre, lorsque j'ai eu une envie de me branler, mais cette fois-là, je voulais faire quelque chose de différent, je me suis étendu complètement nu sur mon lit, j'avais été chercher un tournevis au manche assez long et j'ai essayer de me le mettre dans le cul.

— J'ai déjà essayé ça et j'avoue que c'est plutôt douloureux, lui dis-je...

— Donc, je branlais mon beau gros 6½ pouces super bandé et me sodomisais en même temps avec le tournevis, j'étais en pleine extase, quand soudainement, la porte de ma chambre s'ouvre... Mon jeune frère de 15 ans, suivi de mon père, venait me demander si je voulais aller faire une tour de cheval !

Mon père m'a crié :

— Dominik, qu'est ce que tu fais là ?

— Rien... Rien papa.

En me cachant la queue bandée raide et lâchant le tournevis toujours bien a fond dans son cul, qui me faisait terriblement mal, je dus me résoudre à m'écarter les jambes et à retirer le tournevis de mon cul...

Charles, mon père qui est divorcé et à la garde des deux fils (divorce accordé pour homosexualité que nous avons su, plus tard) lui a crié :

— Ho ! Dominik a un beau cul et aime se jouer dans le cul, viens voir ça de plus près, Alexandre...

Et ils se sont approchés du lit. Il a ordonné à Alexandre de se mettre à poil et nous a dit de nous sucer en 69, devant lui. Ce que nous avons fais, car notre père était très autoritaire. Pendant que nous nous sucions avidement nos queues bandées raides, Notre père s'est déshabillé, montrant son corps de 6 pieds, 185 lbs, velu et son gros 8 pouces bandé comme un cheval qu'il nous a fait sucer à tour de rôle. L'un à qui il entrait sa grosse queue dans la gorge et l'autre léchant ses deux grosses couilles velues, en nous tenant fermement la tête. Il la poussait à fond dans notre gorge, à en perdre toute respiration...

Et il m'a fait couché sur le dos, mes jambes bien repliées sur moi et a dit à Alexandre de me sodomiser, ce qu'il a fait avec joie. Il m'a planté son beau gros 6½ pouces dans les entrailles, à fond, et m'a enculé virilement pendant que mon père lui a relevé le cul et lui a planté son gros 8 pouces dans le cul, bien à fond, sans le prévenir et surtout sans aucune graisse.

Ce qui a fait hurler de douleur Alexandre qui m'enculait toujours. Ce ne fut pas long qu'Alexandre, en hurlant, m'a rempli les entrailles de son abondant jus de petit mâle avant de se retirer... Mon père a aussitôt pris sa place et a enfoncé en moi son super gros 8 pouces, me déchirant pratiquement l'anus. Il entrait et sortait en vrai mâle de mon cul, il gémissait, tout en sueur, comme un mâle en chaleur... Et dans un hurlement de mâle, il m'a rempli le cul de jus de fabrication de bébé, d'où moi-même et Alexandre étions, il y a plusieurs années, sortis pour aboutir dans le corps de notre mère...

Mon père a dit à Alexandre de me sucer jusqu'à mon éjaculation et d'avaler tout ce que ma queue lui viderait dans la bouche. Alexandre, en bon fils, m'a sucé comme un expert, me grugeant le gland et en quelques minutes, je lui remplissais la bouche de mon sperme épais et abondant. Je l'ai vu tout avaler.

Mon père a ordonné à Alexandre d'aller lui chercher une bière et après l'avoir bue, il nous a encore enculé tout les deux à tour de rôle.

Il termina en me disant que tout ça avait duré plus deux heures, sans arrêt.

Maintenant, il était pressé de retourner chez lui... Je l'ai cru en ce qui concerne le sexe car il marchait de la même façon qu'un gars qui commence à faire du cheval pour la première fois et pourtant il n'était pas un débutant dans ce domaine car il faisait de deux à trois heures d'équitation par jour. Mais je ne l'ai pas cru vraiment concernant la durée de sa séance de sexe !

Chapitre 2

Quelques jours plus tard, dans l'écurie, moi et Dominik étions de retour d'une promenade à cheval.

Il me dit qu'il avait un bandage et que l'on devrait se masturber ensemble. J'ai accepté car moi-même, j'en avais le goût, mais contrairement à nos scènes de masturbation, complètement nus, couché dans le foin, l'un près de l'autre, il m'a embrassé. Je lui ai rendu à pleine bouche et en quelques minutes nous étions en super 69, dégustant avidement nos queues bandées raides, se léchant queues, couilles et anus. C'est là que le jeune Alexandre est arrivé dans la grange...

En nous apercevant, il a juste crié :

— OUI ! Beau à voir... Minute je me déshabille et je vous rejoins.

Aussitôt dit, aussitôt fait. À poil, il se joignit à nous pour se sucer mutuellement, comme trois jeunes mecs en chaleur de bon sexe. Dominik a dit à Alexandre de se mettre à 4 pattes, qu'il voulait l'enculer. Aussitôt à 4 pattes, il lui a planté son beau 6½ pouces dans le cul et Dominik m'a dit :

— Yvan, encule-moi en même temps.

J'ai pas refusé ça, mon premier anus. hummmmmmmmmm.... Merde (excuse le terme, dans cette position de sodomie), merde que c'est bon, on était tout les trois en extase total, nous n'avons même pas eu connaissance que Charles, leur père, était là, qu'il se mettait à poil et qu'il était bandé raide...

Alexandre avait le 6½ pouces de Dominik dans son cul et Dominik avait mon 7 pouces à fond dans son cul. Moi, je me faisais manger le trou de cul par leur père, Charles, qui n'a pas résisté longtemps à me défoncer le cul de son gros 8 pouces... En hurlant, il m'a rempli le rectum de son abondant jus de vrai mâle, moi-même éjaculant dans le cul de Dominik, qui après quelques minutes a joui dans le cul de son jeune frère...

Charles, le taureau infatigable, a aussi enculé et éjaculé dans les culs de ses deux fils...

LÀ, j'ai cru les 2 heures de la première fois de Dominik !!!

À partir de cette journée, chaque jour d'équitation, à notre retour à l'écurie, tout les 3 en sueur et des fois, avec Charles aussi, se terminait à poil dans le foin et en bonne baise.

Je peux juste ajouter que nous étions rendu à faire de l'équitation tous les jours, au soleil et même les jours de pluie...


Faites plaisir à l'auteur, vous pouvez toujours laisser un petit commentaire!!! Cliquez ici et ajoutez un sujet!



Donnez une note sur 5 à ce récit:
0 / 5 (0 vote)

Vous êtes voyeur? Regardez des mecs de par le monde vous faire leur show gratuitement sur: chaturbate.com
Vous êtes exhib? Branchez votre caméra et laissez-vous aller! Et pourquoi pas nous le dire pour inviter les lecteurs à vous visiter?  ;-)
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Archives
Publications
Magazine archivés
Utilitaires
Boîte à outils